Les façons superficielles pour l’ameublissement du sol

On classe dans cette catégorie tous les travaux qui ne travaillent le sol que sur une profondeur de quelques centimètres.

Les façons superficielles peuvent être effectuées dans plusieurs buts :

  • la préparation du lit de semences
  • la préhumidification de surface des résidus de récolte d’un engrais vert ou d’une prairie que l’on veut mettre en culture
  • la lutte contre les mauvaises herbes
  • le maintient d’un sol meuble en surface

La préparation du lit de semences

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Herse

Herse

Le but de cette opération est d’obtenir en surface une couche de terre fine au sein de laquelle la graine se trouvera dans des conditions de germination idéales. Ce travail est traditionnellement effectué à la herse. On peut également l’effectuer avec des outils entraînés par la prise de force.

La terre doit être suffisamment fine pour permettre un bon contact avec la graine, mais elle doit être aussi suffisamment grumeleuse pour éviter :

  • la destruction de sa structure
  • le glaçage
  • l’asphyxie

Le nombre de passages et le type d’appareil utilisé dépendent de la nature du sol et de la culture à implanter. D’une manière générale, plus la graine est petite et plus la préparation du sol doit être soignée.

Mais on prendra garde à ne pas trop pulvériser le sol,  ce qui arrive fréquemment avec les outils entraînés par la prise de force lorsque la vitesse de rotation est trop grande. Mieux vaut en général, surtout dans les sols ayant une structure instable, une préparation trop grossière que trop fine. C’est pourquoi on préférera, en général, la herse traditionnelle aux herses vibrantes ou aux outils rotatifs.

La préhumificiation de surface

Il s’agit, dans ce cas, de mélanger une matière végétale qui aura été en général préalablement broyée, aux premiers centimètres de la couche supérieure du sol. Cette opération a pour but de détruire la végétation en place et d’amorcer sa décomposition aérobie? C’est une des formes du compostage en surface.

Ce travail peut être effectué par de nombreux outils :

  • outils à dents et à pointes
  • appareils à disques
  • déchaumeuses
  • pulvériseurs
  • cover-crop
  • appareils rotatif

Le choix des outils dépendra :

  • de l’équipement de l’exploitation
  • de la nature du sol
  • du type de travail à effectuer

Pour la destruction d’une prairie, on emploiera de préférence un appareil à disque ou un appareil rotatif travaillant à très faible profondeur.

Pour la destruction d’un engrais vert ou pour la préhumification des résidus de récolte préalablement broyés, un appareil à dents pourra suffire.

La lutte contre les mauvaises herbes et le maintien d’un sol meuble en surface

Les binages, le sarclage et dans certains cas le hersage ont pour but à la fois de maintenir la culture propre, et d’empêcher le dessèchement et le durcissement de la couche superficielle du sol.

La lutte mécanique contre les mauvaises herbes est particulièrement importante en agriculture biologique, puisqu’on n’utilise pas de désherbants.

Quant au maintien d’un sol meuble en surface, il présente de nombreux avantages :

  • économie d’eau par rupture de la capillarité en surface
  • meilleure préservation de l’eau de pluie
  • approvisionnement en eau de la plante plus régulier
  • activation de la vie microbienne, d’où une plus grande mobilisation d’éléments fertilisants et une économie d’engrais

On pratiquera soit le hersage, soit, plus généralement, les binages.

  • Les hersages sont pratiqués soit en sol nu, avant semis, pour faciliter la levée des mauvaises herbes, détruire les jeunes plantules, et éviter le croûtage du sol, soit au printemps dans les cultures qui peuvent supporter sans dommage un hersage
  • les binages sont pratiqués dans les culture e place, entre les rangs

Pour tirer le maximum de profit des binages, on veillera à :

  • effectuer le premier binage précocement
  • faire, lorsque les plants sont assez forts pour le supporter, un deuxième binage accompagné d’un léger chaussage, ce qui permet de détruire une bonne partie des mauvaises herbes sur les rangs
  • utiliser un matériel bien adapté : tracteur et bineuse à bon dégagement, dents de travail adaptées aux différents sols mais aussi aux différentes cultures et aux différents stades de développement

On veillera à ne pas biner trop tardivement pour ne pas blesser les racines en place Si le semis a été effectué dans de mauvaises conditions, on pourra faire assez précocement un binage profond pour améliorer la structure du sol au niveau des futures racines principales.

Ajouter un commentaire